LE DEVELOPPEMENT MOTEUR ET LES PREMIERS PAS

Le developpement moteur

 

Voici un document qui permet d'avoir une idée dans le temps du développement de l'enfant de 6 mois à 1 ans. Attention, chaque enfant à son rythme. 

 

Voir le Fichier : Le_developpement_psychomoteur_du_bebe_au_cours_des_mois_differe_d.pdf

 

Premiers pas

Explosifs et anarchiques, les gestes du nouveau-né vont peu à peu gagner en précision. Au stade du quatre pattes, succède l’apprentissage de l’équilibre sur ses deux jambes. Parmi cet apprentissage au long cours, l’habileté manuelle joue un grand rôle. Découvrez également comment préparer les petites sorties et les grands départs.

Premier gestes et apprentissage de la marche

Les premiers pas, tous les parents les attendent impatiemment. Si certains bébés passent par le stade quatre patte plus ou moins longtemps, d’autres se lèveront d’un coup ! Pendant ce temps, les gestes deviendront plus précis. Mais n’oubliez pas que l’apprentissage de l’équilibre demande un peu de temps. L’important c’est d’accompagner bébé dans cette autonomie de plus en plus grande.

 

Les regards attendris et la satisfaction des parents encouragent la fierté de l'enfant à effectuer ses premiers pas. Jambes arquées et débuts hésitants entraîneront bien quelques chutes, mais rapidement bébé gagne avec assurance son passeport pour le monde des bipèdes.

La station debout

Pendant les premières semaines, le nourrisson que l'on tient debout arrondit son dos et laisse tomber sa tête en avant.

A 12 semaines, il redresse la tête et la contrôle bien.
A 20 semaines, il prend un léger appui sur ses jambes.
A 24 semaines, il s'appuie bien sur ses jambes.
A 30 semaines, il étend complètement ses jambes et saute de joie (si la mère ne l'en empêche pas de peur, de voir ses jambes s'arquer ! )
A 36 semaines, il se tient debout contre les meubles si on l'aide.
A 40 semaines, il s'accroche aux meubles pour se mettre debout. Il pointe les fesses en arrière.
A 48 semaines, il marche de côté en se tenant aux meubles et peut marcher si on le tient par les deux mains.
A 52 semaines (1 an), il marche tenu par une seule main.

Il peut ensuite ne plus faire aucun progrès pendant 4 ou 6 mois. La marche sans appui apparaît en moyenne vers 13 mois. (10 à 16 mois). 3 % des enfants marchent seuls à 9 mois.

C'est vers 19 ou 20 mois que l'on considère généralement que l'absence de marche indépendante est anormale.

En route vers la marche

On peut définir la marche comme l'action de se déplacer vers un but, dans le plan antéro-postérieur, par l'intermédiaire d'une succession d'appuis sur un et deux pieds. Au cours de la marche, le sujet est en position permanente de déséquilibre, au sens mécanique du terme, déséquilibre maximum à la fin de la période d'appui sur un pied.

A 10 mois, l'enfant n'a jamais fait l'expérience de se tenir debout sur un pied, or cette posture correspond dans la marche adulte à 80 % de la durée d'un pas. L'enfant va donc devoir explorer cette propriété fondamentale de la marche afin de la maîtriser et d'acquérir une marche fluide et stable. Au début, l'enfant marche en levant très haut ses jambes et en faisant des pas inégaux dans des directions différentes. Il garde les coudes fléchis et les bras en abduction.

A 15 mois, il ne peut pas lancer une balle sans tomber.

A 16-18 mois, il peut monter un escalier en posant un pied après l'autre sur chaque marche et en se tenant à la rampe.

A 21 mois, il ramasse un objet sans perdre l'équilibre.

A 2 ans, il monte et descend un escalier tout seul en posant les deux pieds sur chaque marche ; il peut donner un coup de pied dans un ballon sans tomber.

A 2 ans et demi, il peut marcher sur la pointe des pieds et sauter mais ne se tient pas sur un seul pied.

A 3 ans, il monte un escalier en mettant un seul pied sur chaque marche mais il le descend encore en mettant les deux pieds sur chaque marche.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :